Mes 4 intentions livresques pour 2022

J’aime profiter de l’atmosphère de renouvellement qu’offre le mois de janvier (plus que tous les autres mois) pour poser mes réflexions et mes intentions, et embrasser pleinement l’année et ses différents cycles.

L’année 2021 a été riche d’enseignements livresques. J’ai découvert des auteurs et des autrices sous un angle autre que la lecture de leurs récits. Grâce aux podcasts qui interrogent notamment leurs processus de création littéraire. Comme jamais auparavant, j’ai exploré la littérature jeunesse en allant au-delà de la tranche d’âge adaptée à mes deux humains préférés au monde, la catégorie des 0-6 ans. J’ai fait le point sur mes lectures en observant attentivement les genres que je lis et ceux que je ne lis pas, les pays de provenance des auteurs et des autrices que je lis spontanément, et les raisons inavouées ou inconscientes pour lesquelles je m’abstiens de lire un livre. J’ai aussi fait le bilan du volet « sens et engagement de mes lectures » car je ne veux pas seulement lire pour lire.

Recommander des livres sur mes réseaux sociaux, encourager mon entourage à lire davantage, donner des avis plus ou moins détaillés des livres que je lis ici sur le blog, c’est une façon de donner du sens à mes lectures et d’être une lectrice engagée. Oui, mais je veux que ma démarche aille plus loin. Je veux poser des actes plus concrets et plus complets pour hisser encore plus haut le drapeau de la littérature. Je veux planter la hampe de ce drapeau au Gabon où les initiatives manquent cruellement pour l’accessibilité et la promotion des livres. Ce n’est pas facile mais j’explore avidement les pistes sur lesquelles me mènent mes réflexions. Ainsi, je n’hésite pas à travailler sur les projets dont l’objet rejoint ma vision comme le prix littéraire « Les Afriques » dont je parlais dans cet article. Bref, je cogite beaucoup !

J’ai traduit une partie de mes arguments en intentions livresques pour l’année 2022 que je vous présente maintenant.

1. Je n’achèterai pas de nouveaux livres (pour moi) en 2022

C’est une décision qui n’a pas été facile à prendre car les livres sont les seuls objets que j’achète une ou plusieurs fois tous les mois.
L’année dernière j’ai eu un gros problème de place car mes bibliothèques débordaient. Je me suis sentie triste et oppressée de voir mes livres ainsi entassés. J’ai eu envie de me séparer de tous ces livres de nombreuses fois. J’en ai d’ailleurs déposé plusieurs dans la boîte à livres de mon quartier. J’ai interrogé cette situation inédite pour essayer de comprendre ce qui m’a semblé être une accumulation de livres créée par des achats non planifiés et une envie (inavouée ?) de vouloir posséder toujours plus de livres. Ce n’est pas sain et ça ne fait pas de moi une meilleure lectrice. Alors pourquoi ?

Je n’ai pas encore trouvé une réponse satisfaisante à cette question, mais je creuse des idées parmi lesquelles les réseaux sociaux (Bookstagram, Booktube) et l’injonction à surconsommer de notre société. Ce dont je suis sûre toutefois c’est que je ne peux pas continuer ainsi. Je dois absolument assainir ma relation avec les livres et cette première intention constitue la première étape de ma cure.

2. Diminuer ma PAL

C’est deuxième intention livresque découle directement de la première. La pile à lire que vous trouverez souvent sous l’acronyme PAL, désigne l’ensemble des livres non lus qu’une personne a dans sa bibliothèque. La PAL se constitue par l’ajout de livres que l’on achète (alors même que nous n’avons pas le temps de les lire), ceux qu’on emprunte (en bibliothèque ou à quelqu’un), et ceux qu’on nous offre. Ma PAL est très importante et depuis quelques temps, elle est une charge mentale supplémentaire.

Comme j’ai décidé de ne pas acheter de nouveaux livres, je n’ai pas d’autres choix que de lire les livres à ma disposition. Rendez-vous en décembre pour parler des suites de cette affaire.

3. Tenir un journal de lecture

C’est l’intention livresque qui m’exalte le plus car un tel outil va regrouper plusieurs choses que j’aime :

  • la papeterie, en me procurant un joli ou plusieurs beaux carnets
  • l’écriture, en notant mes impressions de lectrice
  • la création de souvenirs, pour m’y replonger plus tard car ma mémoire est parfois faillible

Mon envie de créer un journal de lecture vient d’un constat que j’ai fait : je ne garde pas de traces de ce que je lis. Et là je vous entends dire « mais il y a ton blog et ton compte Instagram non ? » Oui et non.

Oui, parce que je parle de mes lectures sur ces médias. Non parce que je n’y consigne pas toutes mes lectures car je n’ai pas le temps de le faire. Mon journal de lecture va donc m’aider à dépasser cette frustration puisque j’y consignerai toutes mes lectures. J’aurai le temps de le mettre à jour car j’y écrirai avec un style qui s’affranchit des contraintes du blog puisque je suis l’unique destinataire.

4. Lire au moins 4 livres en anglais

Ma dernière intention livresque pour cette année est de lire 1 livre en anglais par trimestre. Je préfère quantifier cette intention pour qu’elle soit mesurable objectivement.

Etant donné que l’anglais n’est ni la langue dans laquelle je travaille, ni celle que j’utilise au quotidien, je lirai ces livres moins vite qu’en français. En fonction du sujet dont traite le livre, sa taille et son style, ma lecture sera plus ou moins rapide. Si j’arrive à dépasser ce palier je serais très fière de moi, mais je garde à l’esprit que je ne suis en compétition avec personne. Allez, on fera les comptes à l’arrivée 🙂

Voilà pour ce billet qui, je l’espère, vous a plu. En attendant notre prochain rendez-vous ici, n’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram sur le compte éponyme Jessie Se Livre. Merci aussi de partager cet article autour de vous et de me dire, dans la zone des commentaires, ce que vous en avez pensé 🙂 Une fois de plus, merci de me lire ❤

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s