[Focus] La prière des oiseaux, Du miel sous les galettes & Louisiane

Pour ce billet dédié à la littérature, je vous propose de découvrir ce que j’ai tiré des livres suivants :

  • La prière des oiseaux
  • Du miel sous les galettes
  • Louisiane

LA PRIÈRE DES OISEAUX, de Chigozie OBIOMA, aux éditions Buchet-Chastel

Ce roman raconte l’odyssée très dramatique de Chinonso, le héros. Elle sert de cadre à la description du Nigeria en général, et plus particulièrement du peuple Igbo et de ses croyances. L’auteur peint le tableau des inégalités sociales, des combats personnels ou collectifs pour sortir de sa condition, ainsi que les choix et l’absence de choix qui souvent, ruinent tout espoir de sortir de cette condition. C’est donc le portrait d’une jeunesse partagée entre sa tradition et sa culture, et le rythme et les modes de vie à l’Occidentale.

L’exploration des thèmes de déchirement culturels et spirituels est fréquent dans les littératures africaines. L’Aventure ambiguë de Cheikh Hamidou Kane fait partie des romans cités en référence dans ce thème. Si j’ai beaucoup aimé le roman de Cheikh Hamidou Kane, et que le résumé de La prière des oiseaux m’y a fait penser, je n’ai trouvé aux deux œuvres que cette exploration commune d’un thème sur lequel il reste encore beaucoup de choses à dire. Je n’ai pas aimé lire La prière des oiseaux… Si le parti pris narratif de l’auteur de donner la parole au chi (esprit protecteur que chaque personne reçoit à sa naissance selon la tradition et la croyance Igbo) est incontestablement ce qui fait l’originalité de ce texte, il est aussi selon moi, son talon d’Achille.

J’ai trouvé que ce roman tire en longueur, et le fatalisme omniprésent l’arrose d’une négativité qui rend la lecture et sa progression ardues.

DU MIEL SOUS LES GALETTES, Roukiata Ouédraogo, paru chez Slatkine Et Cie

Voici une autobiographique de l’autrice qui raconte son enfance au Burkina Faso, entre misère et souvenirs familiaux. Roukiata Ouédraogo écrit dans un style très simple qui raconte sans trop ajouter ni retirer. 

Cette cordialité et ce dépouillement ont d’ailleurs servi à l’appréciation de ces portraits de femmes fortes. Celles qui se battent et font de leur mieux. Malheureusement, cela n’a pas suffit à en faire une lecture marquante. Il m’a manqué quelque chose… Une étincelle, une paillette, une étoile, même filante.

LOUISIANE, Fabienne Kanor, publié chez Rivages

Entre histoire et géographie, Nathan, le héros de ce roman, un homme de nationalité française né au Cameroun, quitte la capitale française pour la Nouvelle-Orléans aux Etats-Unis. Là-bas, il veut marcher sur les traces de son grand-oncle Etienne John Wayne Marie-Pierre, un aventurier disparu.

Malgré la concision du roman, je me suis égarée au milieu de ces pages qui pullulent de clichés, et ont rendu ma lecture indigeste.

C’était une belle promesse de départ car elle annonçait l’un des thèmes que j’affectionne en littérature : la quête identitaire. Pourtant, j’ai eu beaucoup de mal à embrasser cette lecture. Je déplore l’absence d’une intrigue crédible. Le personnage principal est mal construit. Au lieu d’aller à la découverte de ce qu’il lui manque et ainsi se construire, il erre et procrastine dans cet État américain…  

Une fois de plus, j’ai retrouvé l’écueil qui réduit l’identité des Noir(es) aux traumatismes incurables de l’esclavage. C’est vraiment dommage !

Ces sur ces mots que se referment ces retours de lecture. Avez-vous entendu parler de ces romans ? Avez-vous lu l’un d’entre eux ? N’hésitez pas à me dire en commentaires ce que mes mots vous inspirent 🙂

Merci de me lire ❤

Un commentaire sur “[Focus] La prière des oiseaux, Du miel sous les galettes & Louisiane

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s