[Focus] Ci-gisent nos dieux, La ronde des ombres & Soixante-neuf

Bonjour tout le monde ! Je suis heureuse de vous retrouver autour des livres 🙂

Ci-gisent nos dieux, de Falia, chez L’Harmattan Sénégal

C’est une fiction contemporaine qui se déroule dans un pays africain imaginaire. L’autrice nous entraîne dans une espèce de danse folle qui mêle à la fois amour, littérature, religion, tradition et extrémisme.

La construction de ce roman est intéressante et bien pensée. J’ai énormément apprécié la liberté que l’autrice s’est donnée pour explorer et interroger les parts d’intimité qu’il y a dans l’amour, la religion et les us et coutumes. La parole qu’elle donne à ses personnages et les rebondissements de l’histoire lèvent le voile sur certains tabous qui gangrènent les sociétés africaines.  

C’est une plume riche, soignée et accessible qui sert un roman bien construit et fort intéressant. Mon expérience de lecture a été positive.

La ronde des ombres, Philippe Ngalla, Le Lys Bleu

Ce roman, le premier de l’auteur, met en scène les derniers jours d’un président despote africain. Cette fiction est un prétexte qui interroge et expose les affres du système politique du Congo. 

L’auteur a une langue imagée et drôle. Il sait où il veut aller même si il aurait pu retirer certains passages. 

L’originalité de l’ouvrage est sans conteste son récit pittoresque dans lequel le mysticisme, la magie et l’occultisme côtoient la peur irraisonnée d’un président à priori instruit, qui s’énamoure des lettres françaises et qui est sur le point de chuter.

L’auteur a opté pour une écriture qui emprunte beaucoup aux classiques français du 19e siècle.  Bien qu’il ait la liberté de style, de ton et de création pour son roman, je trouve que ce choix raidit l’écriture et prive l’ensemble de fluidité. 

Soixante-neuf, Florent Houndjo, publié aux éditions Savanes du continent

C’est la chronique de la désillusion politique dans laquelle est plongé le héros du livre.

Dans ce texte se mêlent  la philosophie, la politique et la satire sociale, ainsi qu’une alternance de plusieurs petits récits. Malheureusement, je n’ai pas aimé cette lecture, je n’en tire pas grand chose et ne sait pas comment la résumer.

Voilà pour ce retour de lecture bref. Merci pour l’attention portée à mes écrits ! Je vous retrouve très vite ici 🙂

Merci de me lire ❤

Un commentaire sur “[Focus] Ci-gisent nos dieux, La ronde des ombres & Soixante-neuf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s