Notre matériel et notre méthode d’apprentissage de la lecture.

Dans mon précédent article, je vous racontais comment Mon P’tit Cœur est entré naturellement dans la lecture à 3 ans, pour lire tout seul à 4 ans. Comme je l’écrivais, lire avant 6 ans ne doit pas être un objectif imposé aux enfants par les parents. Si le jeune enfant a la faculté de lire très tôt, cette habileté éclot et se développe naturellement lorsque le désir vient de l’enfant. En effet, c’est l’enfant qui indique à l’adulte son envie d’apprendre. Si la décision est à l’initiative de l’adulte, en l’occurrence le parent, l’apprentissage pourrait être compliqué, ou même impossible, à cause des objectifs que ce dernier se fixe.

Pourquoi pense-t-on que la tranche 6-7 ans est la plus adaptée pour apprendre à lire ?

Je sais qu’en grande section de maternelle je lisais couramment mais je ne voulais pas faire de mon cas « la norme » et m’y tenir pour mon bébé. Je l’aurais obligé à lire aussi tôt que moi si je l’avais enfermé dans cette case.

Si les souvenirs de grande section de maternelle me prouvent que je lisais déjà couramment, ils ne me disent pas à quel âge j’ai appris à lire. J’ai donc posé la question à ma mère. Elle m’a dit avec beaucoup d’émotion et de fierté que j’ai appris à lire à 3 ans ! Ce qui est ressorti de son récit c’est mon intérêt pour les mots, ma soif d’apprendre et la facilité déconcertante avec laquelle j’ai appris à lire dès qu’ils ont compris que « ça ne servait à rien de vouloir attendre car tu insistais ». Quand elle m’a raconté ça, je me suis demandé pourquoi il est communément admis que les enfants apprennent à lire vers 6-7 ans ? Je trouve bien dommage de tenir à cette règle car il y a beaucoup d’exemples d’enfants qui savent lire avant cette tranche.

Lorsqu’on s’intéresse un peu à ce sujet, on remarque en outre qu’il y a plusieurs méthodes d’apprentissage de la lecture utilisées par les enseignant(es). J’ai l’impression que la société et les politiques regardent toujours à l’époque où la scolarisation commençait à 7 ans. De ce fait, l’apprentissage de la lecture à cet âge fait sens. Mais de nos jours, les enfants sont scolarisés à 3 ans ! Si on considère la lecture comme un apprentissage uniquement scolaire (ce n’est pas mon avis), il est plus sensé d’ouvrir progressivement la voie à la lecture à cet âge. De plus, si l’on se réfère à l’apport des neurosciences et au fait que très jeunes les enfants sont curieux et avides de tout savoir, pourquoi ne saisit-on pas cette période sensible et privilégiée (dès 3 ans) qui facilite les apprentissages pour leur apprendre à lire ? De mon point de vue, c’est ce qu’il y a de mieux à faire.

Je vais vous à présent vous détailler la méthode et le matériel que j’ai utilisés pour accompagner mon fils dans la lecture.

Notre méthode d’apprentissage de la lecture

En guise de méthode, j’ai suivi quatre principes :

  • J’ai accompagné mon fils en respectant son rythme et son intérêt.

Cela signifie que j’ai accepté qu’il y aurait des jours où il apprendrait vite et des jours où il ne progresserait pas. De même, certaines fois il était gonflé à bloc et d’autres fois, il montrait un désintérêt sans nom. Comme j’étais consciente que nous ne faisions pas une compétition, j’étais zen, et jour après jour je faisais avec. Les résultats ont suivi sans pression.

  • Je lui ai appris le son des lettres, pas le nom des lettres.

Apprendre le nom des lettres c’est apprendre l’alphabet (A=aa ; B=bé ; C=sé ; D= dé ; R= èr, etc.) Très souvent, on apprend l’alphabet aux enfants et on se réjouit de les entendre réciter A, B, C, D…X, Y, Z. C’est vrai que ça fait plaisir de les voir retenir et réciter chronologiquement ces 26 lettres, mais ce que l’on sait moins, c’est que réciter l’alphabet ne les aide pas pour la lecture. Un enfant de 3 ans qui connaît l’alphabet les reconnaîtra par exemple en voyant le mot BAC. Il le lira de deux façons : B.A.C (en donnant le nom de chaque lettre), ou alors, BéAaaSé en un seul mot. Nous sommes d’accord, ce n’est pas terrible.

L’intérêt d’apprendre aux enfants le son des lettres est ici : quand nous lisons, nous prononçons les sons que font les lettres et les associations de lettres. Au lieu de dire à l’enfant B=bé, on va lui dire, en lui montrant la lettre B, cette lettre fait le son « bbb ». C’est ainsi que j’ai procédé avec Mon P’tit Cœur. Ainsi, pour le V, je lui ai dit cette lettre fait le son « vvv », au lieu de lui dire c’est « véé »; pour le Z, cette lettre fait le son « zzz » au lieu de lui dire c’est le « zède ». Pour les lettres qui font différents sons en fonction de l’écriture comme le C, je lui ai appris d’abord appris le son le plus courant. Par exemple, dans le cas du C, je lui ai dit, cette lettre fait le son « kkk ». Il lit correctement « CAR » ou « CARTABLE ». Maintenant qu’il progresse dans la lecture, il intègre petit à petit que ce même C se lit parfois « sss », dans « CITRON » par exemple.

Dès qu’il a su reconnaître une dizaine de sons, nous avons commencé à encoder les mots et à lire les premiers mots : papa, sac, ours, montagne, etc.

  • J’ai stimulé sa conscience phonologique

La conscience phonologique est fondamentale dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. La conscience phonologique est la conscience que les mots sont composés de phonèmes (sons). En français, il existe environ 36 phonèmes qui peuvent être agencés pour former n’importe quel mot de la langue. En d’autres termes, la conscience phonologique, c’est la capacité à percevoir, à découper et à manipuler les unités sonores du langage (la syllabe ou la rime par exemple).

En lisant Céline Alvarez, Maria Montessori, Isabelle Filliozat que je citais dans cet article, j’ai compris l’importance de travailler la conscience phonologique de l’enfant dès son plus jeune âge. En effet, d’après leurs travaux, les recherches menées dans les écoles et les témoignages des enseignant(es), il apparait que la conscience phonologique est un prérequis important pour la lecture. Les enfants qui entrent à l’école avec une faible conscience phonologique ont plus de difficultés à s’imprégner du principe alphabétique et donc, à décoder les mots à lire et à écrire. Le principe alphabétique, c’est le fait de comprendre qu’à une lettre isolée ou à un groupe de lettres (graphème) correspond un son (phonème). Pour moi, un entrainement bienveillant de la conscience phonologique de l’enfant est cruciale car cela travaille ses habiletés de futur lecteur.

Le lien entre la conscience phonologique et la lecture s’explique donc par le fait que l’orthographe française est une orthographe alphabétique où les caractères (graphèmes) représentent une unité sonore (phonème). Pour entrée facilement/naturellement dans la lecture et maîtriser le maîtriser le décodage (début de la lecture), l’enfant doit acquérir deux compétences :

  1. Connaître le son des lettres (associer une lettre au son qu’elle fait quand on la prononce) -> P fait pp, M fait mm, O fait oo, etc.
  2. Savoir découper les caractères (les graphèmes, les mots) en phonèmes -> PAPA = P/A/P/A.

Pour aider Mon P’tit Cœur à stimuler sa conscience phonologique j’ai pris beaucoup de temps, en privilégiant la répétition et le jeu. Des jeux simples l’ont aidé à reconnaitre les sons (phonèmes) des mots dans les abécédaires, les comptines et les chansons. J’ai aussi joué avec les objets du quotidien aux mots faciles à prononcer, et aux sons faciles à repérer comme bol, vélo, bus, livre, table, chaise.

  • J’approfondis les acquis

C’est « l’étape » sur laquelle nous sommes. Nous consolidons les apprentissages, découvrons les sons complexes et lisons des phrases longues. A présent, Le P’tit Cœur lit ses premiers livres d’histoires. Nous laissons lentement la lecture de décodage (lire des mots ou des phrases sans nécessairement comprendre le contexte), et avançons sûrement en lecture compréhensive (lire et comprendre une histoire en même temps). Nous n’avons pas un calendrier de lecture nous « travaillons la lecture » régulièrement. Bien entendu, ces moments ne remplacent pas ceux durant lesquels nous lui lisons des livres.

Le P’tit Cœur sait lire dans les polices suivantes qu’il sait aussi nommer :

Majuscule Scripte

Exemple : JE SUIS HEUREUSE DE PARTAGER AVEC VOUS.

Minuscule Scripte :

https://www.maxicours.com/se/cours/les-differentes-ecritures/

Minuscule Cursive

https://www.maxicours.com/se/cours/les-differentes-ecritures/

Voici un tableau de correspondance entre les différentes écritures.

https://www.maxicours.com/se/cours/les-differentes-ecritures/

Notre matériel d’apprentissage de la lecture

Avant d’aller plus loin dans cette partie, je précise que mon but n’est pas de vous inciter à acheter du matériel. Ce n’est pas nécessaire ! Si vous souhaitez accompagner votre enfant dans l’apprentissage de la lecture, vous pouvez le faire sans matériel. J’ai moi-même appris à lire sans tous les supports que j’utilise aujourd’hui pour accompagner mon fils. De même, ce dernier n’a pas appris à lire parce qu’il avait ce matériel à disposition. Seuls son intérêt et ma posture (d’accompagnatrice) ont fait en sorte qu’il y arrive.

Il faut donc considérer que le matériel est un plus, une cerise sur le gâteau, mais un support dont on peut se passer. Comme le dit si bien Céline Alvarez, « le matériel, c’est bien, mais le plus important, c’est vous« . Vous pourrez avoir le matériel le plus cher, le plus réputé, le plus tendance et le plus beau, si Vous n’êtes pas partie à l’apprentissage, ce matériel ne sert à rien. Ce sont en effet votre attitude, votre présence et votre disponibilité qui vont être déterminantes dans la réussite de l’enfant.

Les coffrets de lettres

Le coffret des lettres magnétiques de Céline Alvarez (Editions Les Arènes)

Le coffret des lettres cursives Hatier, collection Balthazar

Les lettres minuscules script (j’ai oublié de le prendre en photos, je partage alors une capture d’écran)

Les livres

Les livres de la collection Alvarez (Editions Les Arènes)

> Pour lire en majuscules scriptes

Nous avons aussi Ali Baba, mais je ne l’avais pas sous la main en prenant les photos.

Les livres de la collection Mes premières lectures Montessori (Editions Nathan), niveau 1

-> Pour lire en minuscules scriptes

Les livres de la collection Mes premières lectures Montessori (Editions Larousse), niveaux 1 et 2

-> Pour lire en minuscules cursives

Lettres rugueuses à toucher de Balthazar (Editions Hatier Jeunesse).

Ces livres sont très intéressants pour la coordination œil-main, la mémorisation du sens d’écriture des lettres et donc, la préparation à l’écriture.

  • L’abécédaire à toucher de Balthazar (lettres majuscules)
  • Les lettres à toucher de Balthazar (lettres minuscules)

Le grand livre des sons et des graphèmes rugueux (Editions Larousse)

La méthode de lecture Sami et Julie (Editions Hachette Education)

J’apprends l’alphabet avec Sami et Julie

Les autres supports

Les petits Montessori – Langage (Editions La librairie des écoles)

J’écoute les sons

  • Jeu de conscience phonologique (Mon petit œil voit un objet dont le nom commence par le son « sss », « vvv », « bbb », etc. L’enfant cherche et trouve un objet dans la pièce et dit son nom)
  • Jeu des Petits Secrets (Ecrire des petits mots, et plus tard des petites phrases, sur des post-it et les faire lire à l’enfant)
  • Mots à lire que j’écris sur le tableau blanc ou noir (A la craie ou avec un feutre pour le tableau blanc, j’écris des mots ou des phrases dans les différentes polices et les faire lire à l’enfant)

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter les liens ci-après :

Je vais m’arrêter ici les ami(es). J’espère sincèrement que ce billet sera un support intéressant. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, et à me poser des questions si vous en avez (dans la zone de commentaires). Je serai heureuse de vous lire et vous répondre.

Si ce contenu vous plait, n’hésitez pas à le partager autour de vous 🙂 Je vous dis à très bientôt et vous souhaite une belle journée !

Merci de me lire ❤

3 commentaires sur “Notre matériel et notre méthode d’apprentissage de la lecture.

  1. Franchement merci. Cet article est intéressant et instructif pour moi. Je vais faire comme toi.
    Continues à nous enrichir par ces connaissances que tu as.
    C’est un plaisir de te lire.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s