Mon Fils a su lire à 4 ans !

Voici un billet que j’hésite à publier depuis de longs mois et pour cause…

Il y a quelques jours, Mon P’tit Cœur a soufflé sa cinquième bougie et cet anniversaire n’a pas échappé aux traditions familiales. J’ai repensé à ce jour qui est sans conteste l’un des plus beaux de ma vie. J’ai regardé, les larmes aux yeux, ses premières photos, le film de sa naissance et toutes ses premières petites affaires que je garde précieusement. Par la suite, comme je le fait pour chaque anniversaire, je lui ai écrit une « lettre à mon fils » dans laquelle j’ai noté les choses importantes qui sont arrivées depuis ses 4 ans. Au regard du titre de l’article, vous vous en doutez, il y a eu l’apprentissage de la lecture !

Repenser à tout ça m’a fait réaliser à quel point je suis heureuse, fière de lui et surtout émue de le voir franchir ce cap. Vu l’importance que les livres (et la lecture) ont pour moi, j’ai voulu garder une trace de cette aventure sur mon blog. Pourtant, plusieurs fois, je me suis ravisée de publier cet article. Je m’inquiétais de la manière dont tout ça serait perçu. J’avais peur que certains y voient de l’arrogance, de la suffisance ou une forme d’immodestie. Et en poussant ma réflexion, j’ai conclu que je ne peux pas plaire à (ni satisfaire) tout le monde.

Le fait que mon fils a su lire correctement à 4 ans n’est pas exclusif. Tous les enfants sont effet capables d’apprendre à lire dès 3 ans ; même si, pendant très longtemps (et de nos jours encore), on a pensé que les enfants ne commencent à apprendre à lire qu’à partir du moment où ils reçoivent l’enseignement de la lecture/écriture à l’école primaire (CP).

Aux origines de cette grande étape.

Quand il est né, nous n’avons pas hésité à mettre des livres à sa disposition et parmi les objets qui décoraient « son coin bébé ». Très vite je lui ai montré et lu des livres, et c’est devenu une habitude. Son intérêt pour les livres n’a pas cessé de grandir. Il a commencé par observer les images, puis les mots, avant de comprendre que les mots et les images racontent des histoires. Quand il a eu à peu près 2 ans 1/2, il a commencé à montrer les lettres avec son doigt pour nous demander « qu’est-ce-que c’est ? ». Je lui répondais simplement en lisant le mot ou la lettre qu’il montrait. Par exemple, s’il montrait le mot « pharmacie » je lui disais « là il y a écrit pharmacie« .

Un jour, il s’est arrêté sur l’un des tableaux de sa chambre et m’a demandé « qu’est-ce-que c’est ? ». Je lui ai dit « ça c’est ton prénom, il y a écrit P’tit Cœur ». Il était émerveillé et n’arrêtait pas de le montrer et de répéter son prénom. J’en garde un très beau souvenir.

Dès cet instant, il lisait son prénom partout. Lorsqu’il s’arrêtait sur un mot, par exemple « bus », « café », « gare », ou sur le titre d’un livre, il disait « maman, il y a écrit P’tit Cœur« . J’étais à la fois amusée et fière de lui, mais je lui disais systématiquement « c’est un mot mais ce n’est pas ton prénom car ce ne sont pas les mêmes lettres ; là il y a écrit XXXXX« . Cette scène s’est répétée plusieurs fois et j’ai compris ce qu’il se passait. Mon petit bébé de 2 ans 1/2 voulait lire ! C’est peut-être bizarre, mais dans cette insistance, j’ai vu une envie, un désir, un souhait d’apprendre à reconnaître les lettres et les mots pour enfin pouvoir lire. Il n’avait pas encore 3 ans mais j’ai choisi de l’accompagner dans son désir d’apprentissage.

Ses premiers pas de bébé lecteur.

Je voudrai citer Maria Montessori, Isabelle Filliozat et Céline Alvarez car les travaux remarquables de ces trois femmes engagées dans l’éducation, la bienveillance et la psychologie de l’enfant m’accompagnent depuis 2015. En les côtoyant (à travers leurs livres notamment), j’ai appris beaucoup de choses sur le développement de l’enfant, déconstruit plusieurs croyances sur l’éducation, pour enfin construire moi-même les fondations de ma maternité et la conception de ma parentalité : être bienveillante, être à l’écoute des émotions de mes enfants, répondre à leurs besoins (d’affection, de sécurité, d’exploration, d’apprentissage…), me mettre à leur hauteur, les respecter car ce sont des personnes et pas du tout des mini-adultes.

Il me semble important de le dire ici car il n’y a rien d’exceptionnel dans le fait que mon garçon a eu envie d’apprendre à lire à 2 ans 1/2. C’est le cas de beaucoup d’autres enfants. Je l’ai réalisé en discutant avec d’autres parents ou en lisant les témoignages de ceux dont les enfants ont appris à lire dès la maternelle. L’exception se trouve dans l’attitude des parents qui décident d’accompagner ou pas cette envie (cet attrait, cette curiosité) car, beaucoup de personnes (des parents, des enseignants, la société) pensent que la lecture est un apprentissage exclusivement scolaire. Peut-être aussi que si ma route n’avait pas croisé celles de Maria Montessori, Isabelle Filliozat et Céline Alvarez, je me serai contentée de répondre à mon fils (en lisant les mots qu’il montrait) sans aller plus loin à cause de son très jeune âge.

Forte de tout ça j’ai dit un soir à l’Amoureux : « P’tit Cœur me pose beaucoup de questions sur les mots qu’il voit et croit que son prénom est écrit partout. Je pense qu’il veut apprendre à lire. Je vais donc le lui apprendre ». C’est ainsi qu’a démarré notre belle aventure. Je lui ai d’abord appris à reconnaître les six lettres qui composent son prénom. Par la suite, je lui ai montré comment l’association de deux lettres forme un son pour travailler la mémoire et la conscience phonétiques. Enfin je lui ai appris à lire son prénom en associant les différentes syllabes.

Dans le même temps, je lui ai appris à reconnaître et à prononcer les sons des lettres de l’alphabet et non leurs noms. C’est allé très vite ! A 3 ans 1/2 il lisait ses premiers mots composés de deux syllabes, puis trois et quatre comme par exemple « papa, mami, sac, bus, bonbon ». Quand il a eu 4 ans, j’ai introduit quelques sons complexes comme OU, OI, AN, ON, GN… Il a alors commencé à lire des mots qui en contiennent comme « voiture, montagne, ours », et enfin, ses premières phrases plus ou moins longues. Depuis qu’il a 4 ans 1/2 il lit tout seul dans les trois polices d’écriture (script majuscule et minuscule, cursive) ses premiers livres d’histoires (niveaux 1 à 3). Bien entendu, nous sommes toujours près de lui pour le guider et l’encourager, et nous continuons de lui faire la lecture des autres livres de sa bibliothèque.

Le voir y arriver, gagner en confiance, devenir autonome, et être si fier de lui n’a pas de prix ! C’est un bonheur immense et à chaque fois, un moment de gratitude.

Passer le relais.

En vous racontant notre histoire, je voulais simplement vous dire que c’est possible et surtout, vous encourager à vous lancer si votre enfant montre un intérêt pour apprendre à lire.

Mais avant tout, n’oubliez pas que chez les tout-petits enfants le souhait d’apprendre à lire doit venir d’eux et non de leurs parents ! Ainsi, vous aurez moins de pression à vouloir le faire lire dans un laps de temps. Ce n’est pas grave si son entrée dans la lecture se fait en CP. Il vous faudra juste être là pour l’accompagner et faire en sorte que ça reste agréable.

Maintenant, si je peux m’essayer à quelques conseils, les voilà :

  • Ce n’est pas une compétition ! Votre attitude face à ses progrès sera déterminante. Il ne faut pas le comparer à d’autres enfants, ni même exprimer une trop grande joie lorsqu’il y arrive et vous énerver ou vous montrer impatient lorsqu’il perd de l’intérêt ou montre des difficultés pour l’apprentissage. Il faut donc faire attention aux mots et aux remarques que vous dites.
  • Le plaisir avant tout ! Vous n’êtes pas dans le cadre d’un apprentissage scolaire (l’enfant ne passe son Bac). Soufflez, relaxez, et faites-en un moment ludique et complice. Les enfants apprennent vite et mieux lorsqu’ils n’ont pas l’impression qu’ils travaillent. Il faut donc que cet apprentissage s’apparente à un jeu ou à une activité.
  • Chaque chose en son temps ! Il faut y aller en douceur et prendre son temps. Si je mesure le temps, Mon P’tit Cœur a appris à lire en 18 mois ! Depuis, nous améliorons et perfectionnons ces apprentissages. Tout dépend de l’enfant et de la posture de l’adulte, en l’occurrence le parent.
  • Une pédagogie simple, des activités ludiques et des objectifs mesurés ! Je détaillerai ce point dans le prochain billet consacré à la méthode d’apprentissage que j’ai choisie.

Un cadeau pour la vie.

Je disais en guise d’introduction qu’avoir appris à lire à mon fils (à 4 ans) est l’une de mes plus grandes fiertés ! Je lui ai offert un cadeau pour la vie !

C’est sur cette jolie phrase que je vais prendre congé de vous. Mais avant cela, laissez-moi insister sur ce qui, selon moi, compte par dessus tout : « nourrir » l’intérêt de l’enfant qui veut apprendre à lire (comme je l’ai fait), ou alors, « motiver, intéresser, encourager » celui qui ne s’y intéresse pas particulièrement. Dans tous les cas, votre accompagnement doit être doux et respectueux du rythme et de l’intérêt de l’enfant 🙂

Voilà, je suis heureuse d’avoir finalement partager tout ça avec vous. A présent, je meurs d’envie de connaître ce que ça vous inspire. N’hésitez donc pas à me le dire en laissant un commentaire que je lirai (et auquel je répondrai) avec joie.

Merci de me lire ❤

6 commentaires sur “Mon Fils a su lire à 4 ans !

  1. Juste magnifique ! Merci pour ce coup de pouce et ce témoignage ! Mon aîné âgé de 4ans montre depuis longtemps le désir de lire… Mais j’ai toujours cru qu’il était trop jeune. Merci Jessica 🥰…

    Aimé par 1 personne

    1. Je t’en prie Sandrine ! Merci, merci à toi pour ton retour chaleureux 😊 Vu que son intérêt est là, je suis sûre que tu l’accompagneras avec beaucoup de bienveillance et de réussite ma belle !
      À très viiite 😉✨

      J'aime

  2. Quelle jolie histoire ! Tellement inspirante, tant elle déborde de bienveillance, de simplicité, d’amour, de complicité, de joies et de bonheurs partagés dans le foyer de ce P’tit cœur ❤
    Merci Jessie pour ce partage chaleureux que je vais partager à mon tour avec mes amies qui comme moi ont des petits enfants de l’âge de P’tit cœur…et donc des enfants jeunes parents…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s