28 choses à savoir sur moi !

« Comment ça va ? Lundi ? Mardi ? Mercredi ? Jeudi ? Vendredi ? Bien dormi ?
Le week-end, bien passé ? T’as glandé ? La famille ?
Les enfants ? Les amis ? Le barbec’ annulé par la pluie ?
Est-ce que ça va ? T’es sûr que ça va ?
Tu m’caches pas quelque chose que je devrais savoir ?
Un divorce ? Un cancer Ta belle-mère ? Une mauvaise dépression ?
Le moral est-il bon ? »

Je ne sais pas si vous avez reconnu le début de Lundi Méchant de Gaël Faye qui illustre bien l’état général dans lequel je suis actuellement. Depuis mon dernier article beaucoup de choses se sont passées. Je n’ai pas eu le temps d’écrire un nouvel article, ni celui de corriger un brouillon en attente de publication. J’étais bien triste et n’arrêtais pas de me demander quand cela serait à nouveau possible. Ici, il y a en effet eu de nouvelles fermetures d’écoles et de crèches, des enfants malades, et donc, avec moi 24h/24. Si vous me lisez cela signifie que j’ai réussi à écrire ce billet, et donc, à fuir l’Amoureux, P’tit Cœur et Baby Love 🙂

Pour la lecture du jour, je vous offre un billet léger qui sent bon le début de la semaine. Je vous révèle donc X choses que vous ne connaissez sûrement pas sur moi. Bonne lecture 🙂

  1. Je crois en Dieu, mais je n’ai plus confiance en l’institution qu’est l’Eglise ! J’ai trop de choses à dire sur ce point. On se le réserve pour un billet dédié ?

2. Je me ronge les ongles ! Depuis toujours. J’ai de petits doigts et de très petits ongles. J’ai tout essayé : manucure au gel et à la résine, faux ongles collés à la super glue, vernis amer. La seule qui fonctionne c’est la manucure au gel, mais bon sang, ça coûte cher. 50€/mois quand même. ça reste donc un plaisir rare, aigre-doux.

3. J’ai décidé de rencontrer un psychologue ! J’ai pris cette décision en 2019 et je voulais l’exécuter en 2020. Malheureusement la Covid19 s’est invitée et a tout chamboulé. J’ai envie de voir un psychologue parce que je m’intéresse à la santé mentale et je veux prendre soin de ma santé mentale. Je déplore beaucoup le fait que dans les communautés africaines, les problématiques de santé mentale sont très peu considérées et assimilées au mieux à de la faiblesse, au pire à de la folie ou à un truc de « Blancs ». C’est dommage. Si nous consultons un dentiste pour un mal de dents, un cardiologue pour un problème cardiaque ou un dermatologue parce qu’on se pose des questions sur un problème cutané, il n’y a rien de bizarre ou de honteux à aller vers un psychologue parce qu’on en ressent le besoin.

4. Je suis désordonnée ! Roulement de tambour, vous avez bien lu, je suis désordonnée ! Mon désordre et mes problèmes d’organisation rendent d’ailleurs l’Amoureux fou. Quand j’étais seule je m’y retrouvais, mais avec deux enfants ce n’est pas possible. J’apprends à m’organiser mais je viens de très loin croyez-moi. En y réfléchissant bien, dire « je suis débordée » me parait plus juste. Ce débordement recouvre tout ce que je dois gérer quotidiennement pour moi, les enfants, la maison, la vie sociale et la vie professionnelle. Débordée ou désordonnée ? La nuance est fine ou claire ? Dites-moi ce que vous en pensez en laissant un commentaire 🙂

5. J’ai appris à lire à 5 ans ! Je suis fière de ça ! Je n’ai pas beaucoup de souvenirs de mon enfance avant cet âge, mais je me rappelle d’évènements marquants de mon année de grande section de préscolaire. Je me revois lire et collectionner les bons points que la maîtresse nous distribuait, j’entends les félicitations qui pleuvaient quand je lisais, et l’admiration qu’elle et les autres enseignantes ne taisaient pas à mon endroit. Mon apprentissage de la lecture à cet âge a façonné la personne et la lectrice que je suis devenue.

6.Certaines personnes m’appellent « la blanche » ! Ce curieux surnom que m’ont donnés certains proches vient d’un décalage constaté dans mon comportement de petite fille noire (à l’époque) et de femme noire (aujourd’hui). Pour eux, ce sobriquet est/ était un qualificatif anodin. Pour moi, il est à l’origine de questionnements mûrs et anticipés sur l’identité. Qu’est-ce qu’on attend d’une femme (ou d’une petite fille) noire, et vice versa ? S’il est vrai que j’ai trouvé des réponses à certaines de mes questions, aujourd’hui, je continue d’explorer la majorité d’entre elles.

7. Je ne mange pas la mie de pain ! Point final.

8. Je suis Gabonaise ! Je suis Gabonaise, originaire de Port-Gentil, province de l’Ogooué-Maritime. Je suis issue du groupe ethnolinguistique Myènè, dans lequel je suis Orungu et Nkomi. Je suis fière de mon origine et de ma culture que je mets un point d’honneur à transmettre à mes enfants nés et élevés loin du Gabon.

9. Je suis fan de Pierre-Claver Akendengué ! Sur mon premier blog http://www.lesbilletsdesika.com, vous pouvez lire un poème que j’ai écrit pour lui. C’est un grand homme ! Je l’aime !

10. Je ne suis pas sportive ! Je suis celle qui a déjà eu 2/20 de moyenne en Education Physique et Sportive ! Allô le Guinness des records ?

11. Je dépense beaucoup, beaucoup, beaucoup d’argent pour les livres ! Est-ce qu’il faut vraiment que je développe ?

12. Je sais jouer au piano ! Je voulais d’abord apprendre à jouer à la guitare. La personne qui m’a donné mes premières leçons de piano a regardé mes doigts et m’a dit : « tu as vraiment des petites mains et des petits doigts, ça risque d’être compliqué sur une guitare. As-tu déjà songé au piano ? »

13. Je suis très sensible ! C’est un fait. Mon hypersensibilité a suscité mon grand intérêt pour les émotions et la communication non violente. Ca n’en n’a pas l’air mais je viens de vous révéler une partie des armes qui composent ma valise de guerre de maman.

14. Je suis une première de la classe ! Il fallait que je vous le dise. Les premier*es de la classe souffrent trop d’une image de personnes perchées, faibles ou suffisantes. Tout dépend de celui qui juge. Je ne sais pas si je rentre dans l’une de ces cases, mais je suis fière de mon parcours de première de la classe. C’est important de se célébrer. Je me célèbre donc et me dis « bravo Jessie » !

15. Je suis féministe ! Et je donne une éducation féministe à mes enfants.

16. Je ne sais pas nager ! Je suis née sur une presqu’île mais je reste une nageuse du marigot. Je suis une adepte des bords de plages, bords de piscines, rivières, fleuves et autres cours d’eau. Sauf les bords de mers ! Je suis Gabonaise. Là-bas, le bord de mer a une très mauvaise réputation ^^

17. Je ne sais pas pédaler ! Si je vous dis qu’enfant on ne m’a jamais offert un vélo vous me croirez ? Pas de tricycle, pas de vélo avec les petites roues à l’arrière, pas de vélo de « grand ». Je ne suis jamais monté sur un vélo. Vous vous demandez d’où je sors ? Moi aussi, parfois 😉 Allô, le Guinness des records ?

18. Je suis membre du Comité de Lecture du Prix Les Afriques ! C’est trop la classe ça ! Je suis particulièrement fière d’embarquer dans cette aventure. Je suis sûre que je vais m’épanouir, m’éclater et beaucoup apprendre. Le Prix Littéraire Les Afriques est décerné par La Cene Littéraire. J’aurai l’occasion d’y revenir, mais si vous voulez en savoir plus, rendez-vous sur le site internet 🙂

19. Je doute beaucoup de moi ! Ca vous surprend ?

20. J’adore le zouk ! Vous n’imaginez pas ce que ça me coûte d’écrire cette phrase. C’est un aveu difficile à faire. Pourquoi ? Parce que j’ai l’impression de devoir quelque chose à la personne qui m’a fait apprécié ce genre musical.

21. Je suis trois fois marraine ! Je suis l’heureuse marraine d’H. né en 2011, d’A. née en 2012 et de Y. né en 2019 ! Je les aime tous les trois et je suis honorée d’être leur marraine. C’est un rôle et un titre que je prends très au sérieux. Merci à leurs parents pour cette grande marque de confiance et d’amour !

22. Je bois beaucoup de café ! J’ai d’ailleurs décidé d’économiser pour m’offrir à Noël prochain (dans 10 mois), une vraie machine à café ! Vous savez, une qui broie les grains et offre du vrai bon café 🙂 J’ai hâte !

23. Je pleure, donc je suis ! « Moi, Jessie, trentenaire et pleureuse » pourrait être le titre d’un article ou d’un livre dans lequel je vous parle de la facilité avec laquelle je pleure. Je pleure quand je suis heureuse, triste, stressée, fière, fatiguée, touchée, etc.

24. Mon arrière-arrière-grand-père maternel était un colon français ! C’est une histoire familiale que je creuse et documente car elle fait partie de mon identité et de l’héritage que je donne à mes enfants.

25. J’ai du mal à écrire dans un agenda ! Si vous saviez le nombre d’agendas que j’ai achetés et que je n’ai jamais remplis !

26. Je fais un acné tardif ! Alors ça, ce n’est vraiment pas cool. J’y ai échappé à l’adolescence et je m’estimais chanceuse. Pourtant, depuis ma deuxième grossesse c’est la galère ! C’est un acné hormonal. Je le vis mal hein, le visage c’est la première chose que notre corps montre aux autres. J’espère vraiment que je sortirai de cette galère rapidement pour retrouver ma (lointaine) peau de bébé 😉

27. J’aime mes beaux-parents ! Je suis extrêmement reconnaissante de les avoir. Quand je me suis mariée j’ai écrit un discours que j’ai lu avec beaucoup d’émotion devant nos invités. Dans ce texte, il y a une phrase pour eux, mais j’ai oublié de la lire à cause des larmes qui coulaient (je pleure donc je suis, je vous l’ai dit plus haut). J’ai remarqué mon oubli en regardant cette séquence dans le montage vidéo quelques semaines après. Je m’en suis voulu car je voulais vraiment qu’ils l’entendent. Cette phrase la voici : « Maman (à ma mère), ne t’inquiète pas pour moi. Je sais que je suis aimée là où je vais. Je suis aimée là où je suis accueillie ».

28. Je n’aime pas tout ce qui suit : cannelle, cardamone, cumin, bardane, coriandre, tilleul, camomille, verveine.

Je vais m’arrêter ici. J’espère que vous avez aimé découvrir ces petites choses sur moi. Si l’envie vous prend, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé en laissant un commentaire. Vos retours sont précieux.

Merci de me lire !

8 commentaires sur “28 choses à savoir sur moi !

  1. Coucouuuu ma Jess, très heureuse de te lire et surtout j’ai bien rigolé aussi (la pleureuse). Tu sais quoi, je me découvre désormais aussi, peut-être pas encore grande mais,  » une bonne petite pleureuse » et j’ai pas du tout honte de le dire ou l’écrire 😁. J’ai été en tout cas très ravie de te lire et d’en apprendre un peu plus sur toi. Des bisous 😚

    J'aime

  2. Coucou ma poule, ma Jessica,
    Je suis ravie de toujours te lire. Fière de toi surtout car comme tu l’as dit, dans nos sociétés africaines notre entourage est souvent le pilier pour nous empêcher de faire ce qui nous plaît.
    Merci de nous faire découvrir qui tu es. C’est appréciable. Je te connais sur certains points « pleureuse, marraine aimante, aimant la lecture et communication non violente ». Je te découvre sur d’autres et cela me fait plaisir ☺️.
    Merci pour ton partage et de t’être ouverte à nous. Je te fais pleins de bisous et très très bonnr continuation dans ce qui te rends heureuse.

    J'aime

  3. En lisant je revoyais notre jeunesse. La première fois que je suis allée dans une église de reveil, c’était avec toi. Tu avais demandé au taximan de nous y emmener mais nous n’avions pas d’argent. Après son refus, tu lui avais dit ce n’est pas grave que Dieu te bénisse et il avait fait demi tour pour nous y emmener. Alors oui, je me demande ce qui s’est passé ? En poursuivant le point des ongles…. j’ai fait grand NOON tu les ronges toujours ? 😅.
    Je suis fière de toi, de ce que tu fais. Je m’en veux de ne lire l’article qu’aujourd’hui.

    J'aime

  4. Coucou maman Jess , merci pour ce partage qui m’a fait rigolé 😅 surtout : je ne mange pas la mie de pain. Point final !🤣🤣🤣.
    Bisous 😘

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s